Cela coince encore …

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) est garante de notre vigilance.

Devons nous pour autant être rassuré.e.s ?

Soyons informés : L’article de TIC Pharma