Deux ans maximum, pour mettre un terme à l’hébergement par Microsoft du Health Data Hub.
C’est l’engagement du Ministre de la Santé et des Solidarités Olivier Véran, formulé dans un courrier adressé à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), Le secrétaire d’Etat Cedric O qu’une solution européenne est privilégiée.

La CNIL veille mais le climat de confiance autour de la sécurité de nos données de santé nationale va-t-il pouvoir enfin s’instaurer ?

içi Source L’Usine Digitale