Une équipe de recherche de l’Université de Genève (UNIGE) a mis au point une méthode basée sur l’IA afin de détecter et de diagnostiquer des troubles autistiques précoces. A la base, un algorithme qui en vidéo détecte les mouvements des enfants et identifie des caractéristiques du trouble du spectre autistique ou non. Cet outil qui propose un diagnostic tôt est porteur d’espoir, car plus le trouble autistique (TSA)  est décelé rapidement, plus il est possible de s’adapter.

Toute l’information ici :
https://www.tdg.ch/detecter-lautisme-chez-les-jeunes-enfants-grace-a-la-video-221289604551

accompagnée du communiqué de presse :

https://www.unige.ch/communication/communiques/2021/detecter-lautisme-precocement-par-video/

«Pour un premier dépistage, c’est un excellent résultat, s’enthousiasme Marie Schaer .professeure au Département de psychiatrie de la Faculté de médecine de l’Université de Genève (UNIGE), car en dix minutes, nous pouvons obtenir un premier dépistage accessible à n’importe qui, où qu’il/elle habite (ndlr: à l’aide, par exemple d’une vidéo prise depuis un smartphone). Ceci permettrait aux parents inquiets pour leur jeune enfant d’obtenir une première évaluation automatisée des symptômes de l’autisme qui ne sera bien sûr pas parfaite, mais que l’on pourra confirmer par une consultation avec un spécialiste par la suite.». L’outil est également précieux pour l’analyse de vidéos filmées des années auparavant, utile lors de la formation des futurs soignants et équipes encadrantes.